Finance & Géopolitique

Comment Daech gagne de l’argent

Contrairement à Al-Qaïda, qui dépendait surtout des trafics et des donations étrangères, l’organisation État Islamique possède des moyens financiers inédits et diversifiés. Ils correspondent surtout aux ressources naturelles du territoire qu’elle contrôle. D’après le rapport très détaillé établi par Jean-Charles Brisard et Damien Martinez, les revenus avoisineraient les 2,9 milliards de dollars par an.

  • 55% grâce au pétrole et au gaz vendus à la population, aux entreprises ou à d’autres groupes armés de la région via des intermédiaires. Des kilomètres de camions citernes, appartenant à des traders/trafiquants indépendants, feraient la queue en permanence devant les puits contrôlés par Daech.
  • 20% grâce à la vente de produits chimiques fabriqués dans les usines saisies: mines de phosphate, cimenteries…
  • 12% grâce aux impôts en tout genre qui pèsent sur les populations sous son contrôle: taxe de 5% sur tous les salaires, licences commerciales, péages routiers, taxe de 20% sur les biens archéologiques revendus, sur les retraits bancaires…
  • 7% grâce aux ressources agricoles saisies dans certaines vallées fertiles d’Irak.
  • 4% via les kidnapping et rançons
  • 2% via les donations étrangères

Ma chronique de lundi 16 novembre sur France 24:

Pour aller plus loin:

 

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s